top of page

THÉÂTRE/MARIONNETTE         CRÉATION 2025                      

DATES

13-14 septembre Théâtre de Saint-Lô (50)

21 septembre Théâtre de l'Archipel (50)

 

JEUNE PUBLIC   

 1H ENV.

SINON ON TE 
MANGE !

Visuel HD Sinon on te mange.jpg

Une famille d’ogres aujourd’hui : PÈRE, MÈRE, FILS et FILLE ont décidé depuis quelque temps de ne plus se cacher et de vivre au milieu des humains. Tout est nouveau pour eux, on les regarde d’un drôle d’oeil. Leur disproportion les rend maladroits dans ce monde fait pour des petits êtres, et surtout ils ont dû remplacer la chair des enfants par des légumes -à la peau tout aussi douce. Seulement voilà, les légumes, ils ne connaissent pas, et ils les avalent en série comme des comprimés pour remplir le vide créé par cette nouvelle vie. Au milieu de tout ça et comme si ce n’était pas suffisant, une petite carotte timide mais courageuse demande à FILLE d’être croquée, avec les dents. C’est son refus devant cette étrange demande pour une ogresse au ventre douloureux, qui va provoquer une série d’événements étranges et mystérieux.

Sinon on te mange- répètitions.jpg

Ce spectacle, créé à partir d’une écriture originale, prend la forme d’un conte extravagant et fantasque. Il est pris en charge par quatre interprètes qui naviguent entre théâtre, marionnette et vidéo, en utilisant une langue comique et imagée. Ces différents procédés font advenir l’inattendu dans le monde réel ; et nous ramènent à nos limites : celles de nos estomacs et de l'invisible qu’ils représentent. En disséquant notre intérieur à grand renfort d'imaginaire, la pièce nous propose une approche surprenante de nos maux de ventre et de cœur.

Ecriture et mise en scène Marc-Elie Piedagnel
Avec Laïs Argis - Mathilde Courcol Rozès - Rémi Fransot - Louise Héritier
Création lumière Arsène Foudrinoy
Administration de production Louise Deloly



 

"FILLE NARRATRICE en bord de scène.

On choisit pas sa famille.

Certains naissent riches, d’autres bleus.

Certains naissent verts, d’autres pauvres.

Moi je ne suis ni bleue ni riche, ni verte ni pauvre.

Mais je suis née avec des grands pieds dans une famille d’ogre -mais ne vous inquiétez pas ! Aujourd’hui les ogres mangeurs d’enfant il y’en a presque plus -ou ils se planquent. Et nous on en a eu marre de se planquer -Hé attention il faut pas croire ! On les a pas remplacés par d’autres enfants d’animaux mangeurs d’herbe verte humide ou jaune séchée -oh non ! Et on ne suce pas non plus les os de nos doigts de pied -berk ! Non, on a commencé à avaler des légumes ! Leur peau est plus proche de celle des enfants. Et ils font moins de bruits, ça casse les oreilles les enfants. Je connais bien je suis en CM2 avec plein de petits humains. Je suis arrivée à l’école en CE2 quand on a arrêté de se planquer. C’était pas évident. Surtout pour moi, j’avais souvent envie de goûter mes camarades. Et puis les ogres par tradition ça n’aime pas les légumes. Mon grand-père quand il en mangeait, avait des plaques sur le visage - alors ma grand-mère était persuadée que c’était dangereux - alors mes parents ne savaient pas comment faire - alors au début les légumes on les avalait comme des cachets, juste pour se remplir le ventre et s’empêcher de manger des enfants. Elle porte sa main à sa bouche et aspire. Comme ça. Mais ça c’était avant que nous arrive une drôle d’histoire -je dis drôle parce que vous allez peut être avoir du mal à y croire. Pourtant ça nous est vraiment arrivé je n’invente rien je n’ai aucune imagination.

Dans notre histoire il y a PÈRE mon père un ogre terrifiant

FILS son fils mon frère qui fait tout pour lui ressembler

MÈRE ma mère une ogresse qu’on ne voudrait pas croiser énervée

et moi FILLE leur fille que vous connaissez déjà.

J’étais donc en CE2 -là il faudra imaginer j’étais pas aussi grande qu’aujourd’hui. Et on était fort concentrés à tout bien faire comme les humains."

CE SPECTACLE BÉNÉFICIE DU SOUTIEN

1028px-Logo_Département_Manche_2015.svg
logo-st-lo.jpeg

COMMUNE DE

SAINT FROMOND

PREF_region_Normandie_CMJN.jpg
104_logo (1).png
portfolio_archipel.jpg
logo-vectoriel-ville-de-saint-lo.jpeg
bottom of page